Littérature

Janine Boissard joue au loup… y es-tu?

De Janine Boissard, je ne connaissais que Bébé Couple, drôle de roman sur la vie familiale et les difficultés que peuvent rencontrer de jeunes couples (et leurs parents!)… Aussi, quand Gilles Paris m’a permis de découvrir un autre roman de Janine Boissard, j’étais ravie. J’en profite pour les remercier, ainsi que les éditions Robert Laffont.

loup y es-tuLoup, y es-tu?

Janine Boissard

Robert Laffont (Coll. Best-Sellers), 2009

notation_etoiles_3.jpg

Résumé
Alors qu’elle rentre chez elle, après une lourde journée de travail, Manon découvre un petit garçon, dépenaillé et recroquevillé sur le pas de sa porte. Au même moment, elle reçoit un message sur son téléphone: « sauvez-le! ». Désemparée, la jeune femme fait entrer le garçon et en dégageant les mèches de son visage, elle est aussitôt troublée: les yeux de ce garçon, c’est comme si elle les connaissait déjà…
Aidée de ses amies, Manon enquête et cherche à démeler les noeuds de cette ténébreuse affaire. Elle devra affronter ses vieux démons, faire face à ses douleurs et accepter la vie, ou la mort.
Mon avis
Divisé en trois parties et raconté par plusieurs personnages (ou pas), le roman entretient un certain suspense tout au long de la lecture. Jusqu’à la fin, l’auteur déroule son histoire emmêlée de noeuds familiaux, de secrets et d’espérances, mène le lecteur en bateau, et déjoue ses attentes, pour son plus grand plaisir!
Néanmoins, le récit n’échappe pas à quelques facilités, rebondissements prévisibles et clichés, tel l’enquêteur qui tombe amoureux de sa « cliente »… Cela dit, l’auteur a conscience de ces clichés et les utilise avec humour. Ainsi, l’enquêteur se moque de lui-même et raille, gentiment, le conte de fées qu’il est en train de vivre. De même, l’intrigue principale, en réveillant des douleurs d’enfance et d’adulte, contrebalance ces clichés.
Quant aux personnages, ils suscitent tous l’intérêt, le rire ou la compassion. Mention spéciale au couple formé par Vic et Armelle, deux quinquagénaires survitaminées qui dépotent! Manon, elle, concentre tous les ingrédients susceptibles de séduire le lectorat féminin et trentenaire: une jeune femme ordinaire, en mal d’amour, qui manque de confiance en elle, à la fois femme et enfant… Ordinaire et donc universelle: chaque jeune femme peut se reconnaître en elle, à un moment ou à un autre de l’histoire. Chaque rêveuse peut espérer et tressaillir avec elle…

Trois bonnes raisons de lire Loup, y es-tu?
– Une lecture divertissante et plaisante, à la croisée du thriller et d’un conte moderne;
– Des personnages hauts en couleurs, attachants;
– L’éveil à la vie d’une jeune femme, sa renaissance.

Publicités

15 réflexions au sujet de « Janine Boissard joue au loup… y es-tu? »

  1. merci d’être passé, c’est sympa et si en plus, j’ai pu faire en sorte que tu (vous) n’oublies pas de vous inscrire sur les listes, alors, là: trop bien !
    Claudia

  2. Je pense avoir lu toute la série « l’esprit de famille » de cet auteur, il y a pas loin de 30 ans ! J’en garde le souvenir d’une lecture assez facile, mais plaisante.

  3. Complètement hors sujet : Je t’envoie un tag… Tu trouveras le principe sur mon blog. Tu verras, c’est très simple, ça ne te prendra que très peu de temps, et c’est plutôt rigolo comme jeu… 😉

  4. Je ne connais pas du tout l’auteur mais en tout cas le livre attise ma curiosité. Il a l’air facile à lire et d’agréable compagnie pour les yeux. Je craque particulièrement pour la couverture où le
    titre me rappel une musique d’enfance qui ne cesse de danser en boucle dans ma tête : « Promenons-nous dans les bois. Pendant que le loup n’y est pas… »

Les commentaires sont fermés.