Spectacle, musique

Romano / Texier / Laurent, un trio de talents

« Just Jazz » n’est pas disponible en écoute sur Deezer, néanmoins, pour lire cet article en musique, 3 titres du trio Texier/ Sclavis/ Romano sont disponibles: http://www.deezer.com/#music/album/6619.

Aldo Romano, Henri Texier, deux légendes vivantes du jazz, un talent exceptionnel et reconnu de tous, forment un trio avec Géraldine Laurent, jeune saxophoniste talentueuse.
Comme pour le duo Courtois & Sclavis, j’ai eu la chance d’assister à un concert dans un petit lieu, confiné et aux chandelles, l’Amphi Jazz de l’Opéra de Lyon. Sensations garanties!

Le premier, bel italien de 68 ans, batteur et compositeur, chanteur à ses heures, s’avance dans la salle, avec assurance, chemise ouverte au col, jean un brin moulant et santiags au pieds, sans oublier les bagues en or et le collier clinquant. On pourrait facilement en rire et lui dire qu’à cet âge, on cesse de fanfaronner comme si on avait 20 ans. Pourtant, une fois assis derrière la batterie, une fois les baguettes en main, on ne sourit plus, l’italien rayonne. Son talent s’impose. Romano ferme les yeux, joue avec dextérité (tout est maîtrisé), ne fait pas de bruit, ses mouvements sont à la fois puissants et délicats: il effleure les peaux mais le son est clair. Les yeux clos, sourire aux lèvres, il se lance et c’est comme s’il entrait en transe, plaisir visible, audible et contagieux.

Le second, contrebassiste, chanteur, chef d’orchestre et compositeur de 63 ans, s’avance à son tour, discrètement, chemise large et bonnet sur la tête. Son humilité impose le respect. Caché derrière sa contrebasse et comme s’il ne faisait qu’un avec son instrument, il l’enlace et joue avec virtuosité, tantôt à l’archer, tantôt avec les doigts. Toujours clair mais grave, la contrebasse accompagne les deux autres musiciens, sans jamais se mettre en avant (à regret?).

La troisième, jeune femme de 33 ans, pourrait se laisser intimider par ces deux pointures. Que nenni! Elle aussi nous ébahit par sa maîtrise du saxophone, par sa complicité avec Romano et Texier et par son « courage »: classique dans l’ensemble, elle n’hésite pas à ébranler son jeu et à partir vers le free jazz dans ses improvisations.

En bref, ce trio reprend des morceaux plus anciens de Romano & Texier, des morceaux écrits par Romano, mais surtout improvisés.
A voir et à écouter sans modération.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s