Littérature

Charles Dickens chante Noël

Voilà longtemps que je souhaitais découvrir l’oeuvre de Dickens, le « père » de David Copperfield  et d’Oliver Twist… J’en ai enfin un aperçu, un bel arperçu devrais-je dire, grâce à Pimprenelle qui m’a offert Un Chant de Noël. Aujourd’hui
rebaptisé
Le Drôle de Noël de Scrooge
par les studios Disney.
Laissons place à la petite musique de Dickens…

chant_noel_dickens.jpgUn Chant de Noël
Sous-titre: Histoires de fantômes pour la Noël
Charles Dickens

Ed. originale: 1843
Titre original: A Christmas Carol
Livre de poche – Coll. Les Classiques (2009)
1ère trad. de l’anglais: André de Goy et Mlle de Saint-Romain
Révision de la traduction: Christine Huguet
Illustrations: John Leech


notation_etoiles_5.jpg

Résumé

Quelques jours avant Noël, le vieux Scrooge se montre encore plus grincheux, plus médisant et plus mauvais qu’à son habitude. « Bah, sornettes! » que la Noël… Indifférent aux
autres, dédaignant l’invitation de son neveu, il préfère s’enfermer chez lui. C’est alors qu’apparaît le spectre de son ancien collaborateur, Marley, mort sept ans auparavant. Ce dernier lui
annonce la venue de trois Esprits.
Si Scrooge veut éviter le sort de Marley, à savoir errer sur Terre pour une éternité, il devra écouter les Esprits…

Avis

Un Chant de Noël est un conte emprunt de magie: c’est un conte pétillant, un conte qui fait « briller » les yeux et le coeur. Dickens décrit à merveille, jusqu’à la faire ressentir
au lecteur, la magie de Noël, en tout point semblable à l’idée qu’on s’en fait: des rues animées et joyeuses, des lumières, une belle grosse dinde pour réjouir les papilles, des chants,
une famille qui prend plaisir à se réunir, etc.  De même, Dickens sait faire vibrer les cordes sensibles: on passe du rire aux larmes (presque), on s’attendrit ou on fulm!ine… Une
palette d’émotions, toutes vivantes, peuple ce petit livre. En le refermant, preuve que ce livre est magique, on veut « faire du Bien », offrir un sourire (comme ça, sans « raison »)… ou une
dinde!
Mais ce conte (ou fable?) ne se restreint pas à réveiller l’esprit de Noël. Ce livre présente d’autres intérêts comme celui de peindre en filigranes la société contemporaine de l’auteur
(qui ne s’est pas vraiment améliorée depuis, au contraire). Scrooge, entre autres, incarne cette société: de plus en plus capitaliste, industrielle, individualiste et par conséquent
indifférente à l’Homme. Une société qui privilégie l’économie à l’Humain. Dès lors, on comprend le propos de Dickens: « prenez garde! n’oubliez pas votre coeur, réveillez-le, écoutez-le! ».
Il est encore temps de (ré-)humaniser notre monde…
Par ailleurs, ce court récit offre un intérêt, non pas collectif comme le précédent, mais personnel: à travers l’itinéraire d’un vieux grincheux avare qui prend peu à peu conscience des malheurs
qu’il crée, on assiste à une introspection. Grâce aux trois Esprits (le Passé, le Présent et l’Avenir), Scrooge voyage dans le temps et devient spectateur de sa vie. C’est ainsi qu’il
réalise ce qu’il est devenu… Et, comme Scrooge, le lecteur est, très habilement, invité à réfléchir sur sa propore vie. A chacun de juger de ses actes et de son comportement… Il n’est
jamais trop tard…

Trois bonnes raisons de lire Un Chant de Noël
:

– Un conte littéralement magique qui réveille la magie des Noëls d’antan. Idéal pour une veillée au coin du feu!
– En filigranes se dessine une réflexion pertinente et sensible sur les travers de notre société, nos manquements à l’Humain…
– Le lecteur assiste à une prise de conscience, à une introspection douloureuse… Et à travers Scrooge, chaque lecteur est invité à réfléchir à ses choix.

Lecture commune dans le cadre du défi « J’aime les Classiques » avec Marie des Pêle-mêle et Pimprenelle J’ai hâte de lire leur avis!
Par ailleurs, ce livre a défrayé les blogs et vous trouverez nombre d’avis répertoriés chez B’O’B.
defi_classique.jpg 1 livre lu sur 13.

Publicités

20 réflexions au sujet de « Charles Dickens chante Noël »

  1. Je vois que toi aussi tu as été séduite par le rêve de Dickens d’une société plus humaine et moins matérialiste… 🙂

  2. « l’envie d’offrir une dinde » sic! ^_^.
    J’étais très enthousiaste aussi en refermant ce livre! Comme je suis en retard pour Oedipe-Roi dans mon défi de littérature classique je me demande si je ne vais pas classer ce Dickens dans le défi
    pour ce mois-ci?!

  3. C’est un titre que j’aimerais découvrir également. C’est vrai que cette période de fêtes aurait été particulièrement propice…mais tout autre moment le sera aussi!!

  4. J’adore ta critique! Je trouve le parallèle avec notre société très judicieux, c’est quelque chose que je n’ai pas remarqué de prime abord mais qui m’apparaît très clair maintenant!

    PS: je t’ai envoyé le lien vers ma note par mail il y a quelques jours 😉

  5. Jolie critique Marie! moi, j’ai eu plus de mal à ressortir ce que j’en avais pensé et pourtant, tout comme toi, j’ai bien aimé mais les mots sont parfois difficiles à trouver pour certaines
    lectures (allez savoir pourquoi!)

  6. Je viens d’apprendre que Le drôle de Noël de Scrooge c’était en fait « un chant de Noël » !!! oups … merci pour l’info !

  7. Tout comme Gio, je viens de découvrir que cette histoire était « un chant de noël ». Mais je me rassure, j’ai trouvé pire que moi en la personne de ma petite cousine de 15 ans qui en allant voir le
    dessin-animé au cinéma avec elle, j’ai apprise qu’elle ne connaissait pas du tout l’histoire, qu’elle ne savait non plus que l’histoire était tiré d’un roman et encore moins qui était Charles
    Dickens ! Surtout que ce n’était pas la première version animée du conte d’après les souvenires que je garde de mon enfance et des chaînes cablés qui aiment ressortir chaque année l’histoire pour
    les fêtes de noël.
    Malgré ça, je pense que mon préfèré pour la saison reste le Pole Express qui est magnifique a regarder.

  8. Je suis totalement dans le brouillard en ce qui concerne cet auteur, je devrais noter celui-ci pour Noël l’an prochain!

  9. Je suis contente que tu aies aimé ce conte, j’ai été catastrophée par les avis des lecteurs sur Livraddict (lecture commune)… Charles Dickens peut encore compter sur quelques « amies », ouf 🙂

  10. Voilà mon article est en ligne, je n’étais pas très en avance, mais je ne suis pas en retard non plus! Et je suis bien d’accord avec toi, ce livre nous invite vraiment à réfléchir!

  11. Envoyé par Lily (la soupe au caillou de Lily) je suis venue lire ton billet, je l’ai trouvée vraiment très intéressant. Je viens tout juste de faire mon propre billet sur ce livre !

  12. J’aime ton billet! je suis du début à la fin d’accord avec ce que tu écris!! j’ai bien aimé également et je compte poursuivre ma découverte de Dickens

Les commentaires sont fermés.