Littérature

Notes éparses



La
Consolante

Anna Gavalda

2008

Les tribulations d’un quadragénaire, la quête de soi, les râtés et les petits bonheurs.
Récit prenant (une fois qu’on est habitué au style assez “déconstruit”). Humour, compassion. Un peu de rêve aussi…






Le Fait du Prince
Amélie Nothomb
2008

Ce roman suit un peu le même canevas que Quelqu’un d’autre de Benacquista: changer d’identité, s’inventer un autre moi.
La fin est décevante.


 



Loin
de Chandigarh
 
Tarun J Tejpal

2007

Nord de l’Inde à la fin des années 1990. Un couple jusque-là uni (essentiellement par le sexe) se désagrège. 

J’ai lu quelques pages de ce livre et je ne l’ai jamais terminé. Disons que je me suis lassée de sa lecture: sexe, désir ou absence de désir; sexe, désir ou absence de désir; sexe,
désir ou absence de désir; … 
J’ai eu l’impression de lire un roman porno! Je n’ai pas été sensible au mal-être masculin face à l’impuissance… 

 

 


 



L’Assommoir

Emile Zola

1877

Un roman qui nous plonge avec brutalité et sans artifices dans un quartier ouvrier de Paris, rongé par la misère et l’alcool, détruit par des rêves trop grands pour des gens trop “petits”.

On assiste à la lente dégradation de l’héroïne, elle-même spectatrice de sa déchéance.
Loin d’être soporifique (contrairement à ce que l’on pourrait croire), ce roman est entraînant et se dévore.

 

Publicités