Bande dessinée

Silex and the City

Depuis quelques semaines, c’est LA BD dont on parle. Nicolas Demorand l’a aimée, au point de la vanter dans sa chronique Tous azimuts… Un gage de qualité (à mon sens – c’est tout de même un fin connaisseur de la littérature et des livres en général), si bien que j’ai couru le lendemain à ma librairie BD pour me la procurer.


silex-and-the-citySilex in the City

Tome 1 (Avant notre ère)

Scénario, dessin et couleurs: Jul

Ed. Dargaud, 2009

Résumé

Blog et Spam Doctom sont profs en ZEP, Zone d’Evolution Prioritaire. Si Blog trouve encore quelques satisfactions dans l’exercice laborieux de son métier (il est prof de chasse), Spam a du mal… Elle est de plus en plus consternée à mesure qu’elle constate que le niveau baisse… Trop de mixité, trop d’hétérogénéité dans les classes… C’est clair, la sélection naturelle, ça ne marche pas. Pour courroner le tout, les enfants du couple, Web et Url, font leur crise d’adolescence: Web est une vraie fashion-victim et drague du côté des fils à papa (Rahan et son croco en laisse, Lacoste), Url se transforme en véritable extrêmiste alter-darwiniste radical… Bref, ça promet! Afin de se redonner une place et une motivation, Blog s’engage dans les campagnes éléctorales et recrute ses premiers militants dans la Grotte des profs, chez les « homo erectus qui se lèvent tôt »…
Evoluer plus pour gagner plus!

Mon avis

Ce n’est pas une BD qu’on lit pour ses qualités graphiques (ou la richesse de son scénario), c’est certain. Les dessins sont largement caricaturés pour laisser la part belle aux expressions, aux accessoires des personnages… Bref, à tous les petits détails qui font rire: un singe qui lit Bourdieu, une promo sur du mammouth dégraissé, ou encore une silex en or…
Vous l’avez compris, c’est surtout une satire du gouvernement, de notre société (le patronnat, l’Education nationale…). Tout est dans le second degré et dans l’ironie, c’est bien vu et bien transcrit. La plupart des situations mises en scène sont réelles, au lecteur de les reconnaître! Un petit jeu de piste… De même pour les personnages, on en identifie certains facilement…
Seul bémol: il faut suivre régulièrement les actualités pour tout saisir. En ce qui me concerne, je pense avoir raté certains clins d’oeil, ne pas avoir reconnu tous les politiques…
Ceci étant, c’est une bonne BD détente (et impertinente!). Difficile de ne pas rire (et de ne pas s’affliger… Pas sûr que Jul soit si éloigné de la réalité… et ça fait peur!).

Extrait (page 9) – (Horriblement cynique… et encore, il n’y a pas l’image!)
9h30: cours de chasse.
Bon, aujourd’hui, on va aborder une technique de chasse collective… destinée à assurer à la tribu la sécurité alimentaire.
On creuse un trou très profond au pied d’une falaise… du haut de laquelle sont précipités les sujets les plus vieux et les plus malades.
Cette technique traditionnelle encore en vigueur aujourd’hui nous est parvenue sous le nom de « trou de la sécu ».

Publicités

8 réflexions au sujet de « Silex and the City »

  1. Ahhh ! Je ne vais plus venir ici Marie,c’est un gouffre pour mes LAL et PAL, toujours des bons choix et des avis qui font envie ! Bon je n’ai pas trouvé la BD de Cyril Pedrosa, je pense que celle-ci je la trouverai plus facilement !
    Et puis si tu mets Nicolas Demorand en garantie, moi je fonds. Attention, je fais partie de ses fans sur FB, ça rigole pas.
    Est-ce le même Jul qui fait les dessins de l’émission La Grande Librairie ?

  2. Ca ne me dit rien … Pas le genre de sujet que j’apprécie. Sinon : les résultats du tag poétiques « choses qui font battre le coeur » sont en ligne ! 😉

Les commentaires sont fermés.