Littérature

Des bibliothèques pleines de fantômes

Deuxième lecture commune! Avec Jules cette fois-ci…
Depuis quelques temps, j’entendais parler du livre de Jacques Bonnet, éditeur, traducteur et écrivain. En participant au swap organisé par Eloah, Ptitlapin m’a gâtée! Vraiment beaucoup… Et parmi la demi-douzaine de livres qu’elle m’a offerte, il y avait
ce recueil de fantômes… Le hasard fait vraiment bien les choses! Un grand merci à toi, Ptitlapin.
Par ailleurs, parce que ce livre traite de nos trésors de bibliothèques, de ces livres que l’on veut garder près de soi, toujours, je l’intégre à l’opération d’Edelwe: La Malle aux trésors du mercredi.

# 2 – Lectures communes
# 4 – La Malle aux trésors du mercredi



Des Bibliothèques pleines de fantômes

Jacques Bonnet

Ed. Denoël, 2008

Résumé

En partant du désir, du besoin que l’on a de posséder des livres, le narrateur évoque les manies de rangement que l’on a, les pratiques de lectures toutes variées, l’intrigante et fascinante
vie des auteurs, parfois mêlées à celles de leurs personnages, etc… Un voyage sans limites au coeur de l’immobilité de nos bibliothèques.

Mon avis

Des Bibliothèques pleines de fantômes est un livre court, qui se lit rapidement et avec plaisir. Il navigue entre témoignage et essai: à la fois, l’auteur revient sur ses propres
manies, ses propres pratiques, et il tente d’expliquer le désir qui anime certains d’entre nous: d’où vient notre besoin, presque vital, de livres? Quel rapport établissons-nous avec ces
objets?
Le livre est organisé en neuf chapitres. Chacune des thèses défendues dans ces chapitres « parlera » à tout grand amateur de livres. Comment ne pas sourire lorsque l’auteur affirme que même
si l’on sait que l’on ne relira jamais tel livre, on ne peut s’en séparer, on veut le savoir près de soi… Comment ne pas sourire lorsque l’auteur décrypte les différentes façons d’organiser une
bibliothèque: par genre? par ordre alphabétique? par format? par date? Etc. On sent le vécu, celui de l’auteur et le nôtre. Mais, petit bémol, dès que l’auteur ramène la thèse à son expérience ou
aux anecdotes des écrivains, on lâche vite prise: on se perd dans les références érudites, un brin pédantes… à l’exception des citations, notamment celles en exergue et celles d’Alberto
Manguel (toujours formidables!).
Enfin, l’auteur, tout au long du livre, clame son amour de la lecture et en parle avec délice: tous nos livres sont autant de « choses qui font battre le coeur » (clin d’oeil à
Gio!)
. Nos livres, une fois lus ou simplement vus, nous habitent, fantômes de nos maisons, comme une part de nous-mêmes. Qui pourrait résister à son invitation au voyage?

En bref: Un livre à recommander à tout lecteur passionné et dont la bibliothèque ne cesse de s’agrandir… Ou à toute personne qui ne comprend pas ce besoin
de livres…

Et vous, quelles sont vos manies de « bibliomanes »? Quels sont vos fantômes?

Pour savoir ce que Jules en a pensé, suivez le lien
D’autres avis:
Cachou , Leiloona, et Moka (on semble avoir le même avis, au final)
Bladelor (qui a dégusté avec
plaisir cette lecture)


Des extraits
« Après le plaisir de posséder des livres, il n’y en a guère de plus doux que d’en parler. »
(Charles NODIER cité en début
d’ouvrage.)


« La bibliothèque est indéniablement le reflet, le double de son maître. Pour qui saurait la décoder avec subtilité apparaîtrait au fur et à mesure des
rayonnages la nature profonde de son bibliothécaire. D’ailleurs aucune bibliothèque d’une certaine importance ne ressemble à une autre, ne possède la même personnalité. »  (Chap.
Bibliomanies, p.37

« En vérité une bibliothèque, quelle que soit sa taille, n’a pas besoin pour être utile qu’on l’ait lue entièrement; chaque lecteur profite d’un juste équilibre, entre savoir et
ignorance, souvenir et oubli. » (Alberto Manguel cité dans le Chap. Pratiques de lecture, p.56)

Publicités

14 réflexions au sujet de « Des bibliothèques pleines de fantômes »

  1. Choix judicuex que de l’intégrer à la malle aux trésors, c’est sans doute un indispensable pour les lecteurs compulsifs et je dois dire que j’avais vraiment savouré cette lecture.

  2. Je trouve aussi qu’il y a une tendance à « l’étalage » dans ce livre. J’ai adoré la première partie mais la suite n’était à mon avis qu’un prétexte à faire un listing personnel et non pour partager
    quelque chose avec le lecteur. Mais globalement, je garde un bon souvenir de ma lecture et je pense que je relirai quelques passages à l’occasion.

  3. Voilà un livre pour moi…. Je fais rire bien des personnes quand elles apprennent, que OUI j’ai bien 5 exemplaires du Cid, 3 de Bel-Ami,etc. et que NON je ne peux pas les donner, les vendre ou
    pire… les jeter…

  4. C’est vrai que l’énumération de personnages connus (ou pas!) a fait en sorte que le texte est un peu lourd par moment, mais d’autres passages sont vraiment du bonbon pour les lecteurs compulsifs!!

  5. J’aime bien l’idée. Mes livres sont rangés par thème. Des thèmes officiels et d’autres officieux. Mais la plupart du temps, je les emprunte à la bibli car si non, je n’aurais même pas de quoi me
    payer à manger 😉

  6. C’est un livre pour moi ! D’ici quelques jours, il faut absolument qu’il soit dans ma pal… 😉
    J’aime les écrits qui parlent de la lecture… Peut-être que je vais me retrouver dans certains stéréotypes, mais peut-être aussi trouverai-je des idées pour ranger mes livres… Chez moi, les
    bibliothèques dévorent l’espace, certaines portes ont même été enlevées pour installer des étagères dans le couloir… 🙂
    Merci beaucoup pour cette présentation et bonne journée

  7. J’ai été déçue par ce livre car j’en attendais beaucoup. Finalement je n’y ai rien appris. C’est bien dommage.
    (Merci pour le lien, Miss ! 🙂 )

  8. Je viens de finir cet essai. Un très agréable moment de lecture… Idéal pour décomplexer les lecteurs compulsifs ! 😉

Les commentaires sont fermés.