Littérature

Duelle au sommet pour Barbara Abel

Quand l’émission, bien connue (et contestée), de Bataille et Fontaine se change en rendez-vous diabolique et pervers, attachez vos ceintures et plongez dans ce thriller aussi angoissant que
sordide.
Je remercie infiniment Blog’o’Book et Le Livre de poche pour la découverte du roman de Barbara Abel. Habituellement, je lis peu de policier et de thriller, je crains les univers « trop » violents ou morbides. J’ai
pourtant bien « accroché » à celui-ci.



Duelle
De Barbara Abel
Livre de poche (Ed. du Masque et JC Lattès), 2006 

Résumé

Parce qu’elle n’a jamais connu sa mère biologique, Lucy se dévoue entièrement à ses enfants, son mari et sa maison, sans oublier sa fidèle amie Miranda. Les journées défilent et la jeune mère
ne s’accorde qu’une petite demi-heure de répit au matin, bien installée dans son canapé, une tasse de café à la main. Un beau jour, l’équipe de
Devine qui est là? frappe
à sa porte. A cette minute, la vie de Lucy bascule.

Quelqu’un cherche à la retrouver, c’est ce qu’est venu lui annoncer l’équipe de l’émission. Aussitôt Lucy se persuade que sa mère biologique souhaite la revoir. Elle accepte donc de
participer à l’émission. Quinze jours d’attente. Quinze jours d’appréhension, de doutes et d’excitation. Faisant fi des mises en garde de ses proches, Lucy se précipite dans la gueule du
loup…


Mon avis

La difficulté avec les romans noirs et les thrillers, c’est de ne jamais trop en dire. Tout repose sur le suspense…
Duelle ou comment le plateau de Y’a que la vérité qui compte devient le théâtre d’une tragédie…
Avec une écriture fluide et aisée, Barbara Abel nous entraîne dans ce thriller noir, réaliste et haletant. Ainsi, le lecteur entre dans l’univers confortable et doux de Lucy : non
seulement, il pénètre dans sa maison, rencontre ses enfants et son mari, mais encore il entre dans les pensées de Lucy, connaît ses désirs et ses regrets. Ainsi, le lecteur se prend à espérer de
belles retrouvailles avec la « mauvaise mère », à sermonner les enfants capricieux. En bref, Lucy est attachante. Mission accomplie : le lecteur sera, tout comme Lucy, pris dans la tourmente.
Il descendra avec elle aux enfers et aux confins de la folie.

Bien que certains rebondissements soient prévisibles et certains « canevas » bien usés (mais toujours efficaces), la lecture reste agréable et prenante jusqu’au retournement de situation
finale, totalement inattendu et vraiment surprenant !
A tel point qu’il invite à une relecture du roman. Qui est pris qui croyait prendre…

D’autres avis chez BoB…

 

Extrait (p.13-14)

« La jeune femme en profite pour dévorer quelques magazines people […] sans oublier l’horoscope qui, même si elle s’en défend, modifiera son humeur au gré des prévisions.
Aujourd’hui ne fait pas exception à la règle et, tout en sirotant un café sucré dont elle est friande, Lucy s’informe avec curiosité de ce que lui prédisent les astres :
« Vie sociale : coups de tonnerre, foudre, pluies diluviennes : un orage se prépare au-dessus de votre tête ! Des événements inattendus peuvent survenir et vous déstabiliser. Mais il suffira
d’un peu de malice pour déjouer le sort et retourner la situation à votre avantage. Dans le cas contraire, attendez-vous à quelques revers de fortune. Amour : Vénus vous fait grise mine et la
passion est mauvaise conseillère. Méfiez-vous des coups de sang ! Santé : Bonne en général. Ménagez toutefois votre tension. »

Lucy soupire, lorsque les prédictions sont mauvaises, sa crédulité s’en trouve aussitôt anéantie. Mais celles d’aujourd’hui la laissent perplexe. D’un haussement d’épaules, elle décide de n’en
pas tenir compte et referme le magazine.
Voilà. C’est ici que notre histoire commence. »
Publicités

10 réflexions au sujet de « Duelle au sommet pour Barbara Abel »

  1. Je ne lis pas beaucoup de polars moi non plus, alors quand je m’y mets, j’ai envie que ça soit très bon. Et je viens d’en finir un excellent qui m’a tenue enfermée chez moi toute la journée d’hier
    !

  2. J’ai eu ma période polars de mon côté, pendant laquelle j’en ai autant dévorés que j’en ai vus, d’où peut-être la moindre impression que celui-ci m’a fait.

  3. Ce thriller a l’air bien tentant mais je me suis promis de ne pas rajouter de nouvelles références de polars sur ma liste à lire. Mon compagnon dévore les polars et dès qu’il les a terminé, ma pal
    s’alourdit d’autant… 😉

  4. Il est dans ma LAL depuis quelques temps, ta critique me donne envie de le faire passer dans ma PAL !
    PS : je découvre ton blog, il est très agréable, allez hop dans mon bloglines !

Les commentaires sont fermés.