Bande dessinée

Taniguchi nous promène dans son quartier lointain

La Malle aux trésors s’ouvre une nouvelle fois sur une bande dessinée… Fichtre! Que dis-je? Un manga!
Le mot « manga » est souvent utilisé à tort et à travers pour désigner la BD japonaise, mais aussi les autres BD dont le style se rapproche des japonaises, ou encore les dessins animés.
Remettons les pendules à l’heure: le manga, qu’on pourrait traduire par « dessin inachevé », qualifie la bande dessinée japonaise, et c’est tout.
Généralement, on associe aux mangas les BD de format poche. Vous savez, ces petites BD qu’on lit de droite à gauche, en commençant par la fin bien sûr et qui représentent en noir & blanc des
mondes quotidiens ou imaginaires, peuplés de rustres grimaçants et de filles dénudées en petite culotte (bien souvent!), avec de gros yeux énormes qui brillent…Et tout ce petit monde se cogne à
coup de marteau ou d’épées géantes! Evidemment… Et ces bagarres se racontent généralement en 35 tomes ou plus!
Bref, les mangas, heureusement, ne se résument pas à ces insipides séries. Peu sortent vraiment du lot… La production est tellement ENORME! A l’instar de la BD européenne d’ailleurs…
Tout ça pour vous présenter un manga… Mais pas n’importe lequel: un manga qui diffère par son format (entre l’A4 et l’A5), par sa lecture (de gauche à droite) et surtout par sa qualité
tant graphique que narrative.

# 7 – La Malle aux trésors



Quartier Lointain
Jirô Taniguchi

L’intégrale (Tomes 1 et 2)
Ed. Casterman, Coll. Ecritures
2006 (Tome 1 – 2002, Tome 2 – 2003)

Résumé
Hiroshi Nakahara se réveille dans un train, en direction de son village natal. Il ne se souvient pas avoir pris le train, juste qu’il était sonné par l’alcool en sortant de sa
réunion de travail… A destination, Hiroshi en « profite » pour se recueillir sur la tombe de sa mère. Un étrange phénomène se produit: le quinquagénaire se retrouve dans la peau du gamin qu’il
était, projeté dans le passé mais conservant son esprit d’adulte.
Pendant toute une journée, cette expérience extraordinaire lui fera découvrir son environnement et surtout ses parents d’un
autre oeil…

Mon avis
Talentueux conteur, tant par les mots que par les dessins, Taniguchi transporte le lecteur sur le chemin des âmes: son récit sur la filiation, sur l’héritage que nous laissent bon gré mal
gré nos parents, invite à l’introspection, à la réflexion. Le parcours d’Hiroshi qui, avec son regard d’adulte, est enfin à même de comprendre ses parents, leurs choix et leurs désirs, éveille la
sensibilité du lecteur. Enfin, le voyage dans le passé, dans le monde de l’enfance, se teinte de poésie et de rêve…

Trois bonnes raisons de
lire Quartier Lointain :

– C’est un très beau récit sur la filiation (bien mieux et beaucoup plus efficace que Psychologie Magazine!);
– c’est un récit sensible et onirique;
– c’est un manga signé d’un des plus grands maîtres japonais qui vous donnera une autre « image » des mangas (rien que pour ça, ça vaut le coup).

Un petit plus: l’intégrale comporte les six premières planches en couleurs.
De Taniguchi, je vous conseille également la lecture du Sommet des dieux (belle épopée montagnarde), K (autre récit montagnard, sur le K2 cette fois), Un
Zoo en hiver
et Le Journal de mon père. L’homme est productif et ne compte pas moins d’une trentaine d’oeuvres à son actif… Vous avez le choix!

Un aperçu en images :







Publicités

13 réflexions au sujet de « Taniguchi nous promène dans son quartier lointain »

  1. J’avais beaucoup aimé ce livre, j’aurais bien aimé continué avec l’auteur mais je n’en ai pas le temps et pas eu l’occasion 😦

  2. Je me souviens d’avoir lu il y a déjà pas mal de temps et je l’avais beaucoup aimé. Je comprends ton enthousiasme 🙂

  3. Bonjour, je me mets à découvrir ton blog grâce à Livraddict et je ne résiste pas à laisser un commentaire à propos de ce manga.
    Il est absoluement superbe ! J’ai a-do-ré !!! Si le coeur t’en dit, tu peux venir sur mon blog pour lire mon article à ce propos…

  4. Marie, il me semble bien avoir lu d’autres livres de l’auteur en effet mais je ne saurais pas te dire lesquels. Ces lectures remontent déjà à quelques années et même s’il me semble avoir plutôt
    apprécié, je n’en ai pas un grand souvenir…

  5. Non pour l’instant c’est le seul que j’ai lu mais j’attends avec impatience de pouvoir en lire d’autres.

Les commentaires sont fermés.