Littérature

La fascination des âmes vagabondes

J’avais beaucoup aimé la saga Fascination de Stephenie Meyer. Je l’ai découverte récemment, au moment où Les Ames vagabondes étaient publiées. Ce dernier roman appartient à la Science-Fiction, je n’en suis pas adepte… Mais, comme beaucoup m’ont conseillé de le lire, avouant même parfois avoir préféré ce roman à Fascination, je me suis laissée convaincre… et j’ai eu raison! C’est au moins aussi prenant, voire envoûtant, que la saga vampirique.

ames_vagabondes.jpgLes Ames vagabondes

Stephenie Meyer

JC Lattès – 2008
Titre original: The Host
Traduit de l’anglais (américain) par Dominique Defert

Le prologue et le premier chapitre à télécharger en PDF (cliquer ici).

notation_etoiles_5.jpg

Résumé
Planète Terre, Etats-Unis, Arizona, Tucson.
Les âmes ont envahi la Terre et il ne reste plus beaucoup d’humains, quelques bastions de rebelles seulement. Parmi eux, Mélanie Stryder. Elle vient d’être capturée et son corps va être utilisé comme « hôte » pour une âme. Cette dernière infiltre le corps humain, l’occupe, s’approprie les souvenirs et la conscience de l’âme humaine jusqu’à la posséder complètement et l’effacer. Mais Mélanie est une forte tête, son âme résiste et refuse de cèder la place à « l’alien ». Elle veut retrouver les siens, son frère Jamie et l’homme qu’elle aime, Jared.
Non, Mélanie ne se laissera pas asservir par un satané « mille-pattes »… Mais, qu’elle le veuille ou non, elle va devoir cohabiter avec son âme vagabonde…

Avis
Une chose est sûre, Stephenie Meyer sait raconter. Elle sait transporter son lecteur et le faire rêver, ressentir. Avec Les Ames vagabondes, on lit moins un roman de SF qu’un roman d’amour! Ce n’est pas tellement l’invasion des Ames qui importe, c’est surtout l’Amour, la Fraternité, l’Humanité qui sont au centre du roman. L’histoire de Mélanie cristallise autour d’elle un ensemble de valeurs mises à mal par nos contemporains (et nous-mêmes): la violence gratuite, l’intolérance, l’indifférence, etc. Autant de négligences, de manquements qui font que l’Humanité se perd et s’oublie. C’est sans doute pour cela que Stephenie Meyer a choisi de représenter ses Aliens par des Ames: une âme se veut pure, belle, généreuse, pacifique, etc…
(mais « aveuglée » aussi par le Bien, et c’est ainsi que le Bien se confond finalement avec le Mal). Ce n’est pourtant pas si simple: ici, l’âme s’oppose au corps, qui, lui, brûle de toutes les passions, celles qui font aimer et celles qui font souffrir. Dès lors, comment accorder une âme et son corps? C’est tout l’enjeu de l’histoire et c’est ce que vont tenter de faire Mélanie et son âme, Vagabonde. A elles deux, elles vont apprendre à se connaître et à connpaitre, à s’aimer et à aimer. A elles d’eux, elles vont tenter d’ouvrir les yeux, les leurs puis ceux des autres.
Un roman d’apprentissage et un roman d’amour.
N’oublions pas l’amour, la grande spécialité de Stephenie Meyer. Cette fois, l’amour se consomme et consume les âmes (humaines et aliens)… Dès le début du livre, l’auteur met en place un trio (quatuor en réalité, si on compte l’âme humaine prisonnière de la vagabonde) amoureux et installe un suspense… prévisible. Même si on sait très vite comment tout cela se terminera, on prend beaucoup de plaisir à cette lecture.

Trois bonnes raisons de lire Les Ames vagabondes:
– Un roman de SF doublé d’un roman d’amour, c’est génial! On dévore les pages sans les compter…
– L’histoire trépidante de Mélanie Stryder et Vagabonde: amitiés, amour et aventures…
– Une réflexion illustrée des valeurs essentielles de la Vie: l’Humanité, la tolérance, la fraternité, etc. (Certains penseront peut-être que c’est « conservateur », « traditionnel », « gnan gnan »…
Non, ce sont des valeurs que chacun devrait faire vivre. C’est VITAL.)

Ai-je préféré Les Ames vagabondes à Fascination?  Je ne sais pas…
J’ai trouvé que Les Ames vagabondes offraient un univers plus riche que Fascination, l’intrigue ne se refermant pas sur Mélanie et Jared (alors que dans Fascination, tout ne tourne qu’autour de Bella et Edward. On en deviendrait claustro!). Mais j’ai préféré l’univers romantique (au sens propre) de Fascination, les vampires, la Nature, le côté « gothique »… Bref, je ne peux pas me prononcer…

D’autres avis chez B’O’B….

Lu pour mon plaisir et dans le cadre du Challenge Livraddict (2 livres lus sur 12! Yes!).
livraddict_challenge.jpg

Publicités

28 réflexions au sujet de « La fascination des âmes vagabondes »

  1. Autant j’ai aimé sa saga des vampires autant je n’ai pas du tout aimé Les âmes vagabondes, trop science fiction pour moi.

  2. Pourquoi pas ? Ce serait pour moi une occasion de découvrir cet auteur sans passer par la case vampire… 🙂

  3. Au fait, pour le challenge J’aime les Classiques, je propose 2 titres ce mois-ci : Le dernier jour d’un condamné de Victor Hugo et David Copperfield de Charles Dickens.
    Pour l’instant j’arrive à être disciplinée et je publierai mes billets la dernière semaine de janvier… 😉

  4. Hmm, je vais quant à moi rester sur Fascination ; celui-ci ne m’attire pas vraiment. Point trop n’en faut !

  5. Les avis sont partagés…bon quand il me tombera sous la main, je le lirai 🙂

    ps: J’aime les classiques de Janvier pour moi ce sera Alice aux pays des merveilles de notre cher Caroll, histoire d’anticiper la future Alice de Tim Burton prochainement au cinéma
    Tu ne t’y perds pas si on te laisse nos futures lectures en commentaire ?? ou tu préfères les mails ??

  6. Ca donne envie de le lire effectivement. Vu ma PAL, j’attend un peu, déjà que je voulais le lire avant tu confirmes mon avis ^^

  7. Moi, j’hésite à le lire car avec Twilight, je trouvais déjà le style assez léger et là, j’ai peur de retrouver la même sensation : une bonne histoire narrait avec un style adolescent.

  8. J’avais les mêmes craintes que toi concernant la science-fiction et comme toi, je me suis totalement laissée emporter par les talents de conteuse de l’auteur!

  9. Ce livre est un de mes coups de cœur de 2009 🙂 Stephenie Meyer a sû sortir totalement de Twilight pour écrire ce livre. On y trouve un style différent, des personnages différents, et un style
    d’histoire différent (si ce n’est la présence de différences espèces).
    Un excellent moment de lecture !!

  10. Je n’ai pas du tout été emballée par les deux premiers tomes de Twilight : peut-être est-ce parce que, malgré mon niveau proche de zéro d’anglais, j’avais choisi de les lire en V.O ? Mais peut-être
    pas…
    Je crois donc que je vais passer sur celui-ci… 😉

  11. Je le lirai certainement un jour… mais pas tout de suite ! J’essayerai quand même de me le procurer avant que le film sorte 🙂

  12. Ben voilà une personne de plus qui a aimé. Tout comme toi, j’ai adoré cette lecture (il paraît même que la suite devrait sortir dans quelques mois…) alors que je ne suis pas du tout tentée par la
    saga Fascination. Ce livre (comme tu le dis si bien) ce n’est pas que l’histoire de Mélanie et Vagabonde. C’est plus sérieux que ça ! Et c’est ce qui m’a plu.

  13. J’ai adoré ce livre aussi!
    Ce que je préfère chez S. Meyer c’est que le lecteur ressent qu’elle adore écrire et raconter tout ce qu’elle a dans la tête.
    Ce roman m’a complètement déconnectée de Twilight et je l’ai trouvé bien plus touchant. Le trio-quatro, leurs sentiments etc… fallait gérer quand même au niveau de l’écriture. J’avais les larmes
    aux yeux par moment. Un très bon souvenir! J’espère qu’elle en écrira d’autres aussi forts^^

  14. Ha déjà je t’aime puisque tu as écrit saga Fascination et pas Twilight ^^
    Et aussi parce que j’ai adoré Les âmes vagabondes, c’est prenant et ça permet de découvrir que Stephenie Meyer ne se cantonne pas à une narration « adolescente ».

  15. J’ai bien aimé Les âmes vagabondes et je suis d’accord avec toi lorsque tu dis que celui ci est plus complexe!!

  16. L’histoire me tente bien mais j’ai comme Ambroisie peur du style de l’auteur. Bon j’ai des préjugés et c’est pas bien c’est vrai. On se refait pas. Je verrais quand il sortira en poche. En tout cas
    ton billet a éveillé ma curiosité.

Les commentaires sont fermés.