Bande dessinée

All Hélène Bruller need is Love…love…love…

On  la connaît davantage sous l’appellation « femme de » (Zep, en l’occurence) ou « petite-fille de » (Vercors, de son vrai nom Jean Bruller) que pour sa carrière artistique.
Pourtant,
Le Zizi sexuel et Je veux le prince charmant, c’est elle. Les autres filles et leurs mecs, c’est encore elle. Hélène Bruller est une vraie salope, c’est toujours elle… Et elle démontre cette dernière information une nouvelle fois avec Love.
Je remercie Suzanne de Chez les filles pour la découverte de cette bande dessinée et de son auteur, la très vive Hélène
Bruller.

Love-Helene-BrullerLove

Hélène Bruller

Drugstore (Ed. Glénat), 2009

notation_etoiles_2.jpg


4ème de couverture
Mes amis, je vous aime. Surtout quand vous êtes nuls.

Avis…

Voilà. Le ton est donné. Dans cet album, à l’occasion d’un dîner, Hélène Bruller brosse le portrait de ses amis mais aussi de son compagnon, de ses enfants et de sa mère: ainsi, la page de gauche présente le personnage, la page de droite l’arrivée dudit personnage au dîner de Miss Bruller. Et tout le monde en prend pour son grade (y compris l’auteur!): de l’hype-gay à l’hyperactive, en passant par la bombe ou le premier de la classe. Il semblerait que chacun des amis de l’artiste corresponde à un type jusqu’à se fondre dans un stéréotype. En conséquence, les situations et les répliques sont parfois un peu surfaites, voire lourdes… Par ailleurs, à l’instar de son sourire prêt à croquer (sur la couv), Hélène Bruller ne manque pas de piquant et ses amis ne sont pas en reste: tout est prétexte à envoyer des vannes et c’est à qui dira la plus grosse vacherie… Pour vous donner une idée, mieux vaut éviter de compter les « grosse pute », « ta gueule » ou « grosse chienne »… Ces petits mots gentils qu’on se dit entre amis… En même temps, Bruller prévient le lecteur dès sa préface: c’est une chipie un peu garce. Malgré tout, on sent que toute cette bande d’amis s’aime (la BD ne s’appelle pas Love pour rien!). Helene-Bruller articlephoto
Certains trouveront cela peut-être bon enfant, en ce qui me concerne, j’ai trouvé ça plutôt vulgaire et vachard (à nouveau). Je ne partage pas cet « art de vivre » et j’ai eu du mal à vraiment rire de ce « dîner de cons »… (Finalement, c’est un peu le même principe: on se retrouve autour d’une table et on se lance dans les joutes oratoires.)
Enfin, le dessin, même s’il n’est pas des plus séduisants, colle parfaitement à l’esprit de la BD: plans rapprochés et gros plans permettent de saisir les expressions au plus juste… Nul besoin de décors, de détails, ce qui compte c’est la personne.

En bref: une BD à l’humour vache, caustique et sarcastique. Une BD qui épingle les différentes personnalités qui peuvent nous entourer, les petits tracas des filles ou les surplus de testostérone des hommes, au risque de tomber dans les clichés…

Un aperçu en images (cliquez pour agrandir)
LOVE page 1-prefaceLOVE page 2 - MoaLOVE page 3 - diner 1 LOVE page 4 - le Hype-GayLOVE page 5 - diner 2

Publicités

10 réflexions au sujet de « All Hélène Bruller need is Love…love…love… »

  1. Oh, elle est chouette cette BD ! Pourquoi on ne me l’a pas proposée, à moi ! Ca me ferait beaucoup rire, je crois !

  2. Un très bon choix ^^
    Et ne t’en fais pas, il n’y a pas d’obligations à publier des articles bd chaque mois. Le top reste une initiative pleine de libertés ^^

Les commentaires sont fermés.