Littérature

Frankie Ventana joue une petite musique des âmes…

Nouvelle lecture en partenariat, avec le forum littéraire Livraddict cette fois-ci et les éditions Kyklos que je remercie pour la découverte de ce délicat roman…
Vers le site de Frankie Ventana. Vers son
blog
.
Pour lire cet article en musique, écoutez Chopin, la « guest-star » du
roman.

une-vie-apres-l-autre.jpgUne vie après l’autre
ou l’incarnation des possibles

Frankie Ventana
Ed. Kyklos, 2009

notation_etoiles_4.jpg

Résumé
Vingt ans après la mort de la virtuose Lila von Haffen, alors qu’elle vient de publier une biographie sur la pianiste, Gabrielle Deforest reçoit un étrange paquet: des lettres
manuscrites signées de Lila et écrites quelques semaines, quelques jours avant son suicide. Persuadée que cet envoi n’est pas un fait du hasard, Gabrielle se lance dans une quête, un brin
desespérée, et remonte le temps…
à la recherche de la vérité, à la recherche d’elle-même…

Avis

Qui aime les « histoires » de femmes, les destins contrariés ou brisés, sera conquis.

Grâce à une plume simple, limpide et intimiste, Frankie Ventana fait se croiser deux de ces destins blessés, fragiles : Gabrielle, la femme du présent et Lila, la femme du passé. Tout au
long de la quête de la première, se glissent les lettres de la seconde et des rencontres. Ainsi, cette « déstructuration » du temps, ce jeu de miroirs entre le passé et le présent, insuffle au
roman une dynamique tragique :
Gabrielle suivra-t-elle jusqu’au bout, jusqu’au geste fatidique, Lila ? Ou, se reconnaîtra-t-elle (au sens littéral) à temps ? Car, on s’en rend compte au fil
des pages, Lila et Gabrielle se ressemblent…

En effet, toutes deux incarnent la difficulté d’être soi, la souffrance de ne pas pouvoir l’être… Prisonnières de leurs peurs et de leurs mauvais choix, enfermées dans l’image qu’on attend
d’elles (ou pas)… Ainsi, la quête qu’entreprend Gabrielle devient existentielle et pose la question du bonheur, de l’amour et du choix : Sartre n’est pas loin… « L’Homme n’est rien d’autre que ce qu’il se fait. » Mais ce n’est pas si facile et pour enfin « être », Gabrielle doit vaincre ses vieux démons, renouer, se
pardonner, accepter. Se reconstruire. « Il nous faudrait perdre plusieurs vies pour comprendre à quel
point celle-ci est précieuse.
» (p.147)

Enfin, Chopin apporte une tonalité musicale au roman. Admiratives de l’homme comme du musicien, les deux femmes l’évoquent avec passion et permettent de (re)découvrir ce grand
musicien
. Ce faisant, à travers les deux femmes et le musicien, c’est l’Amour qui transparaît et qui « auréole » ce roman. Car dans toute vie, l’Amour se cherche…



Trois bonnes raisons de lire Une vie après l’autre:
– Deux destins de femmes fortes mais brisées qui se croisent…
– Deux femmes qui cherchent à exister… à l’heure des choix, bons ou mauvais.
– Un roman court, sensible, guidé par le doux ou frénétique Chopin.


Un extrait (p.98)
« Au détour d’un miroir, elle croise son double qui lui renvoie l’image d’une femme au bord de la quarantaine, livide, échevelée, essoufflée, une image de désolation. Vient se superposer le
visage de Lila arborant la même expression, celle que Gabrielle lui a vue durant la nuit de décembre 82. Une nuit qui n’en finit pas de la traquer sans pour autant lui proposer la moindre
perspective. Avoir touché de si près l’âme de Lila l’a conduite à des fatales erreurs de jugement. Avoir lu dans le regard de Lila ce qu’un proche avenir lui réservait, l’a amenée à défier le
destin, l’encourageant à anticiper son lent sabordage.

Une nuit qui la retient prisonnière sans espoir d’évasion. »
Publicités

11 réflexions au sujet de « Frankie Ventana joue une petite musique des âmes… »

  1. tentée… 🙂
    plus sérieusement ton article a éveillé ma curiosité, et ma PAL est si immense qu’un de plus ou un de moins… 😉

  2. Frankie Ventana et Kyklos Editions vous remercient pour cette critique dans laquelle vous avez touché du doigt l’essence même du roman.
    Virginie

  3. Celui là me tentes terriblement, tout à fait le genre de sujet qui m’attire. Mais est ce que le style est à la hauteur ? J’aurais aimée lire plus d’extraits pour en être bien sûre… J’irais le
    feuilleter dès que je le pourrais. Merci Marie, un livre que je ne connaissais pas du tout…

  4. Ah oui, ça me dirait bien de l’accueillir ! Ca fonctionne comment exactement les livres voyageurs? Je te donne mon adresse via mail et ensuite je te le renvoie ou le renvoie à un autre blogueur
    intéressé?

Les commentaires sont fermés.