Littérature jeunesse

A quoi rêve-t-on quand on a 16 ans et des poussières?

Depuis quelques mois mon blog tourne au ralenti… C’est ainsi. Mais j’ai eu le tort de ne pas honorer mes partenariats, trois pour être précise, en temps et en heure et j’en suis navrée… Il est temps de rattraper ces retards.

Merci à BoB, merci aux éditions du Seuil… et merci pour votre patience.

16 ans et des poussières

Mireille Disdero

Ed. du Seuil, Coll. Karactère(s)
2009


En quelques mots
C’est dans une cité marseillaise que la jeune Shayna survit. Avec sa mère, quand celle-ci ne la rejette pas… Entre les cris, la misère et les peurs. Heureusement, l’adolescente peut compter sur Enzo, son grand ami, son grand amour. A deux, du haut de leur tour, ils contemplent l’horizon. Ils rêvent d’un ailleurs, d’un autre âge… d’une vie autre.

Trois bonnes raisons de lire 16 ans et des poussières
Mireille Disdero retranscrit avec simplicité et émotions les troubles qu’une adolescente peut ressentir: les émois amoureux, la peur, la peine aussi… Le cœur de la jeune fille est mis à nu. C’est un personnage touchant, sincère.
– Le sujet lui-même est intéressant: 16 ans, c’est l’âge des choix. L’âge où l’on choisit une voie professionnelle ou scolaire. L’âge où l’on vit les premières amours. L’âge où l’on s’affirme, où l’on se confronte (ou pas) aux parents… Un âge charnière, en quelque sorte. Ces questions existentielles prennent une tournure plus radicale pour Shayna car elles s’inscrivent dans un contexte social difficile: peut-elle vraiment faire, être, devenir ce qu’elle veut? Ces deux aspects (le coeur mis à nu, l’heure des choix) permettent au lecteur adulte un retour sur lui-même, un saut dans le passé. On a tous eu des rêves d’ados…
– Le décor peint en filigranes prend alors de l’importance. Avec son quotidien, Shayna offre un aperçu, triste et pitoyable, violent aussi, des « chiennes de vie », des laissés-pour-compte…

Finalement, je n’ai que deux bémols à formuler: la fin m’a laissée sceptique, je la trouve un peu décevante dans la mesure où elle brise le réalisme du roman (elle apporte un peu de poésie en contre partie). Par ailleurs, ce roman aurait gagné à évoquer plus densément ce quotidien misérable qui gangrène les vies…

Une quatrième raison (si les trois proposées ne suffisent pas): la couverture! Elle reflète très bien l’esprit et la teneur du roman… et invite à s’abîmer dans les rêveries…

Encore merci à BoB, au Seuil pour leur patience et pour cette belle découverte.

Publicités

24 réflexions au sujet de « A quoi rêve-t-on quand on a 16 ans et des poussières? »

  1. En ce moment je suis assez tentée par des lectures jeunesse, je ne sais pas pourquoi ! C’est vrai que la couverture est splendide. (Si une lecture commune avec moi te tente Marie, je viens de publier une partie de ma PAL)

    1. Super, je vais voir ça de suite!
      Comme toi, je suis dans ma phase « littérature jeunesse »… Va savoir pourquoi! J’en dévore des tas et des tas!

  2. Ce livra avait été une vraie déception pour moi: situations invraisemblables et notamment le rocambloesque retournement de situation quand on s’attend au pire. Et le changement miraculeux de la mère…

    1. Je comprends ton point de vue: ce « rocambolesque » retournement de situation final m’a également déçue et je l’ai d’ailleurs signalé en « bémol »… En revanche, j’ai trouvé ça plutôt chouette, optimiste devrais-je dire, que la mère change (un peu)… Quant au reste, je n’ai pas trouvé si invraisemblable… Pas si éloigné d’un quotidien…

    1. A dire vrai, moi non plus, je n’ai pas tellement envie de ce genre de choses en ce moment… Les lectures dépendent souvent des « humeurs »…

  3. Merci pour ce conseil, je note ce livre pour ma bib. Si les adolescents sont majoritairement tournés vers le fantastique et la fantasy, il en reste encore pour apprécier les livres réalistes comme celui-ci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s