Littérature jeunesse

Sous la lune bleue, les éternels brûlent leurs ailes

Voilà quelques mois, j’ai lu le tome 1 d’Eternels, la saga à succès d’Alyson Noël. Si je n’ai pas été enthousiasmée par ce roman, je l’ai néanmoins suffisamment apprécié pour vouloir « savoir la suite »…
A l’instar du
Jessica’s Guide, j’ai proposé ce roman à « mes » jeunes. Si ce roman a bien tourné, passé de mains en mains, tous n’ont pas voulu écrire de petits mots dessus. Quoiqu’il en soit, nous remercions Anissa des éditions Michel Lafon pour sa confiance… et surtout pour sa patience! Nous aurions dû écrire ce billet en avril. Mille excuses.

Eternels

Tome 2: lune bleue

Alyson Noël

Titre orig.: The Immortals – Blue Moon
Trad. anglais (Etats-Unis): Laurence Boischot, Sylvie Cohen
Ed. Michel Lafon, 2010



L’histoire, en quelques mots
Ever a enfin retrouvé le sourire! Elle file un parfait amour avec le sombre et non moins séduisant Damen. Pourtant, du jour au lendemain, leur relation part en fumée… Le monde si fragile d’Ever s’écroule. Même ses amis, Miles et Haven, lui tournent le dos. Tout lui échappe… Que se passe-t-il? Est-ce que le nouveau, Roman, aux antipodes de Damen, blond, évidemment beau, et populaire, y est pour quelque chose? Ever mène l’enquête, cherche à accéder à l’Eté perpétuel, cet entre deux mondes afin de comprendre le passé et d’entrevoir l’avenir… Elle essaie même de réécrire l’histoire…
Intrigues et révélations sont au coeur de ce second tome.

Ce que j’en ai pensé
Mon avis est très partagé… La première moitié du roman m’a paru bien longue et à plusieurs reprises, je me suis demandé s’il y avait un quelconque intérêt à ce second tome. En effet, les roucoulades d’Ever et Damen, puis les interrogations de la première occupent toute la place: il ne reste rien pour la profondeur des sentiments ou pour l’introspection, le recul… Bref, comme dans le premier tome, c’est superficiel, très superficiel, et… répétitif. Quoi de plus dommage pour un amour censé avoir traversé les siècles! Ce dernier est bien trop lisse pour faire vibrer les cœurs.
Pourtant, j’ai eu bien fait de persévérer dans cette lecture: la seconde partie est bien plus dynamique, bien plus obscure aussi et bien plus perverse. On s’amuse enfin! Alors que tous les personnages soupçonnent la jolie blonde de devenir folle, paranoïaque, alors que tous se retournent contre elle, le grand méchant entre en scène et achève l’héroïne. Et quel pervers! Il est machiavélique à souhait et pimente le récit. Pour autant, Ever ne désespère pas et s’accroche à ce qu’elle croit juste et vrai. Elle emprunte des chemins de traverse et parvient enfin à attirer sympathie et compassion. Bien rythmée, cette seconde partie explore l’Inconnu et manque toujours de profondeur: on voudrait en savoir plus, comprendre mieux les événements et les actions…
En fin de compte, cette seconde partie ravive l’intérêt du lecteur et le retournement de situation final donne même envie de lire le troisième tome.

Une bonne lecture divertissante pour l’été!

Ce que Maïlys en a pensé (15 ans)
Je ne l’ai pas aimé car il est ennuyant. L’histoire ne m’a pas du tout intéressée, c’est décevant. Le rythme de l’histoire est lent, c’est toujours pareil. Il n’y pas assez d’action. Je ne l’ai même pas terminé.
J’ai préféré le premier tome parce qu’il m’avait touchée…

Ce que Catherine en a pensé (14 ans)
Ce tome 2 est un peu décevant. En effet, je l’ai trouvé moins bien écrit, les phrases plus « crues » que dans le premier tome. En revanche, l’histoire est plus intrigante et mieux construite. Le suspense demeure entier presque jusqu’à la fin. Il faut lire avec beaucoup d’attention la deuxième partie du livre car il n’y a pas de logique apparente, les actions s’enchaînent toutes très vite, avec peu d’explications, et il y a des risques de confusion.
Les personnages sont très attachants, émouvants, comparés à la plupart des autres héros de romans jeunesse: on les sent presque « humains ».
Note: 7/10

Encore merci à Anissa et aux éditions Michel Lafon pour leur confiance!

A noter que le tome 3, Le Pays des ombressera bientôt disponible.

Publicités

10 réflexions au sujet de « Sous la lune bleue, les éternels brûlent leurs ailes »

  1. Lu avec curiosité aussi, même si comme toi j’ai trouvé ce livre superficiel. Mais finalement j’avais de connaître la suite ce qui est plutôt bon signe, non ?!

    1. Oui! En fait, c’est le retournement de situation finale (auquel je ne m’attendais pas) qui me donne encore envie de lire la suite… Sans ça, je ne sais pas… C’est tout de même un peu « creux ».

  2. C’est amusant mais avant de jeter mon dévolu sur la série « Fièvre… » j’avais été tenté par celle-là… Comme toi je trouve qu’une lecture divertissante a aussi le droit à notre reconnaissance… Se distraire, frémir et rire c’est loin d’être inutile… Pour ma part je trouve que chaque lecture a le droit le plus strict à notre respect… L’important c’est d’y trouver son compte… Et du plaisir…
    Gros bisous Marie et bonne soirée

    1. Entièrement d’accord avec toi! Et parfois, ça fait du bien de lire des romans « faciles ».
      Comme j’ai l’impression que la Fièvre gagne bon nombre de blogs, je crois que je vais me laisser gagner aussi… 😉
      A bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s