Littérature

Cyril Massarotto, l'homme le plus beau du monde?

Un nom: Cyril Massarotto. Un titre: Je suis l’Homme le plus beau du monde (vous noterez la majuscule!). Une couverture: un homme de dos se contemple, en abîme, dans un miroir. Comme une invitation à ouvrir le livre: regardez-moi! Lisez en moi!
Comment ne pas être intrigué(e)? Lorsque les éditions XO m’ont proposé ce titre, je n’ai pas résisté longtemps… Je voulais connaître l’homme le plus beau du monde. Et c’est chose faite.

« Être, ou ne pas être, telle est la question.
Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir
la fronde et les flèches de la fortune outrageante,
ou bien à s’armer contre une mer de douleurs
et à l’arrêter par une révolte? »
Hamlet, III, 1 – William Shakespeare

Je suis l’Homme le plus beau du monde

Cyril Massarotto

XO éditions, 2010


L’histoire, en quelques mots
Un homme se confie: alors que tout le monde plébiscite sa beauté, alors que tout le monde l’envie, alors que toutes les femmes, filles, et même les hommes, fantasment sur son corps… lui,  est malheureux. Sa beauté le mène à la solitude, sa popularité l’isole, l’exclut de la société. Il en est réduit à vivre caché, comme un mal-propre. Une vie faite de paradoxes. Dès lors, il s’interroge: comment être heureux? A quoi tient ce mot après lequel tout un chacun court… le bonheur?

Trois bonnes raisons de lire Je suis l’Homme le plus beau du monde:
Tout l’indique, de la couverture au titre: ce roman interroge l’Existence: to be or not to be, that is the question. Il semblerait que l’Existence s’efface devant le Paraître ou le culte de la Beauté: en fait, il importe peu d’être, il faut paraître. Dans ce roman (et dans notre société?), le Beau prime, le reste importe peu: il faut être dans les « normes », correspondre aux canons. Cependant, cette obsession du Beau étouffe et annihile les personnalités, créant une masse de gens quelconques. Ainsi, ce culte de Narcisse entraîne pour les quelques moutons noirs résistants un châtiment sévère: la Solitude. J’aurais aimé que cet aspect soit traité avec plus de profondeur, que l’auteur aille au bout de son histoire excessive et qu’il dissèque les entrailles de la Solitude. Mais non… les états d’âmes du personnage manquent de finesse, de profondeur.
Qu’est-ce qui véhicule le culte du Beau et les canons? Les médias… Télévision, radio, cinéma… Que ce soit dans cette fiction ou dans notre monde, ils sont partout et détiennent les plein-pouvoirs. Ils manipulent, façonnent les esprits et commandent les comportements. Comment garder la bonne distance? Comment conserver une once d’esprit critique? Dans ce roman, l’auteur n’hésite pas, en filigranes, à mettre en scène la bêtise des auditeurs, véritables moutons lobotomisés: les émissions leur dictent ce qu’il faut aimer ou détester… et ils suivent. Du culte du Beau, on passe ainsi au culte de la Moyennitude.
Culte du Paraître, culte du Moyen… Horreur, c’est notre monde! Tout semble excessif… à tel point que ça devient absurde. Le ton léger prête à sourire et évite de faire de ce roman une contre-utopie effrayante. Un souffle de magie, celle qui permet de changer le cours de la vie, celle qui donne foi en l’Amour, allège ce tableau effrayant de notre société. Ouf, nous ne sommes pas encore foutus!

Merci aux éditions XO pour cette découverte originale et effrayante divertissante!
Vous pouvez lire un extrait ici.

Publicités

18 réflexions au sujet de « Cyril Massarotto, l'homme le plus beau du monde? »

  1. Dommage car le thème semble vraiment intéressant mais si l’auteur ne va pas jusqu’au bout des choses… Vraiment dommage car j’aimais bien l’idée du mouton noir et etc.

    1. Oui, je comprends, j’ai bien aimé aussi ce côté léger, mais, malgré tout, ça manque de profondeur… On peut être léger, sans être superficiel! ^^

    1. Euh oui… c’est un peu le cas! Disons que tu as parfois envie de bien le secouer, de le faire réagir et surtout de lui faire éprouver des sentiments et des réflexions plus profonds… M’enfin, ça reste distrayant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s