Littérature

Biogée, vie et terre

Second partenariat… Session de rattrapage.

Biogée

Michel Serres

Ed. Dialogues, 2010

4ème de couverture
Comment les marins se sauvent-ils des tempêtes ? Et les mariniers des inondations ? Comment les montagnards se tirent-ils des crevasses ? Et les gardiens de phare d’un envahissement de rats ? Comment les savants négocient-ils le feu et les bombes des volcans ? Que disent la brise, les fleuves turbulents, le grand hurlement des loups et le silence des microbes qui foisonnent ?
Pour faire entendre le bruit de fond du monde et la voix des vivants, j’ai appelé à l’aide le récit de la nouvelle, l’évocation poétique ou musicale, les raisons scientifiques et la méditation propre à la philosophie… en une mosaïque la plus proche possible de l’expérience positive de la vie.

Lorsque les éditions Dialogues m’ont proposé la lecture de cet essai, j’ai été emballée: enfin une lecture qui huilerait mes méninges et me sortirait des trio amoureux ou dangereux des lectures jeunesse… Lecture qui promettait de belles réflexions sur notre monde. Mais, malgré plusieurs tentatives, je n’ai pas réussi à passer le cap des cent pages. Pour être honnête, je n’ai pas tout compris, je n’ai pas réussi à suivre le cheminement intellectuel de l’auteur… C’est sûr, les Edward et Bella ont appauvri mon capital neurones!
Ceci étant, les éditions Dialogues proposent sur leur site une lecture audio par Michel Serres. Voilà qui peut rendre le texte plus accessible…
Je remercie les éditions Dialogues pour leur patience et pour cette découverte, même si elle est manquée… Si l’un d’entre vous souhaite lire cet ouvrage, je le lui fais parvenir avec plaisir.

« Ce livre s’appelle Biogée. Bio veut dire la Vie et Gée veut dire la Terre, comme dans Géographie. La Vie, on le sait, habite la Terre et la Terre se mêle à la Vie. De même, ce livre mélange des histoires, des légendes, des récits avec des paroles de philosophie.

J’ai voulu que le livre qui porte son nom émette les mêmes bruits, rie aux mêmes éclats, pleure les mêmes sanglots, sonne des mêmes chants, compose la même musique, dise les mêmes récits, médite à la même profondeur que la Biogée elle-même. »
Michel Serres

Publicités

5 réflexions au sujet de « Biogée, vie et terre »

  1. Je connais ça, le capital de neurones qui descend un peu… J’ai l’impression que ces anesthésies me ralentissent le cerveau… Pour l’instant, la seule chose que j’ai envie de lire c’est des lectures jeunesse… J’espère que ça va me passer…
    A part ça, ravie de te voir de retour sur la blogosphère Marie !!!
    Bises

  2. Contente de te revoir! Je n’ai pas aimé ce livre non plus en raison du style tellement difficile à suivre. Les sujets et les thèmes sont pourtant intéressants mais certains chapitres m’ont semblé illisibles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s