Paola Calvetti partage son amour secret

Paola Calvetti partage son amour secret

L’Amour secret

Paola Calvetti

Trad. italien: François Brun
Presses de la cité, 2010

L’histoire, en quelques mots
Après la mort de son père, Lucrezia retourne dans la maison familiale. Elle doit ranger les affaires du défunt. C’est ainsi qu’elle trouve des lettres, tout un tas d’anciennes lettres manuscrites. Toutes proviennent de la même femme. Mais ce n’est pas sa mère… La jeune femme décide alors de rencontrer cette inconnue, Constanza, qui semble avoir partagé avec son père bien plus que la passion de la Musique. Le temps d’un week-end, les deux femmes vont faire revivre un passé longtemps enfoui.

Pas de bonnes raisons…
J’avais très envie de découvrir ce livre, surtout après l’engouement suscité par le dernier roman de Paola Calvetti, L’Amour est à la lettre A. J’avais d’autant plus envie de dévorer ce roman qu’il se présentait comme un roman hybride, à la fois narratif pur et épistolaire (et j’apprécie particulièrement les romans par lettres). Mais, mais, mais… le charme n’a pas opéré. Peut-être n’était-ce pas la bonne période pour lire ce roman…
Ce n’est pas tant l’histoire qui ne m’a pas plu que les personnages: la trame a tout pour plaire: une histoire d’amour contrariée, étouffée et enfouie au fond du cœur, une passion pour la Musique qui transcende les personnages, une « résurrection » du passé pour enfin l’accepter et aller de l’avant, etc… Ce sont là suffisamment d’ingrédients pour un bon roman. Le problème n’est pas là. Il vient des personnages ou de la construction du roman, je ne saurais dire: on ne peut pas les atteindre, ils ouvrent leur âme mais c’est comme si une vitre s’interposait entre eux et le lecteur, si bien qu’ils ne parviennent à toucher la corde sensible…

Pour autant, ce roman a de quoi plaire. A vous de choisir, de tenter!

Et je remercie Suzanne de Chez les filles et les Presses de la cité de m’avoir donné cette chance.